Killing For Culture

Tome 1

Image de l'article

Présentation

Au contraire des images de sexe, clandestines et projetées en privé seulement, les images de mort furent rendues publiques dès les débuts du cinéma. Thomas Edison, père de l'ère moderne, nourrit l'appétit voyeuriste des spectateurs en reconstituant dans ses films des exécutions capitales. Un siècle plus tard, les mises à mort sont devenues authentiques et le monde s'effare des brutalités disponibles gratuitement sur Internet. Certains de ces films sont le fait d'individus utilisant leur téléphone portable - Luka Magnotta, par exemple, ou les adolescents connus sous le nom des maniaques de Dniepropetrovsk. D'autres sont tournés avec un équipement haut de gamme et distribués par des groupes organisés, tels que les militants extrémistes de l'État islamique. Killing for Culture explore ces images de mort et de violence et l'obsession humaine consistant à les regarder - ou à ne pas les regarder. Démarrant sur la mythologie des soi-disant films « snuff » et son évolution au sein de la culture populaire, cet ouvrage retrace la mort et ses artifices dans les documentaires « mondo » qui émergèrent au milieu des années 60, et plus tard la pornographie du faux snuff qui trouva son public grâce à Necrobabes et autres sites web. Cependant, c'est quand les vidéos montrant les meurtres de Daniel Pearl et Nick Berg firent surface dans les années 2000 que prit forme une époque de véritables atrocités, transformant irrévocablement notre manière de fonctionner en tant que société. De Exécution d'un Bandit Chinois en 1904 à Unabridged Agony, en passant par Cannibal Holocaust ou le suicide de R. Budd Dwyer, l'ultime décryptage des plus sombres des images filmées.



Auteur David Kerekes
Date de parution 26 janvier 2020
Prix 36 €
Nombre de pages 626
ISBN 9782378481537
Code CB157
© 2021 Camion Blanc - Réalisation & Hébergement  image entreprise de la réalisation de la page