Might is right

La raison du plus fort

Image de l'article

Présentation

Publié pour la première fois en 1890 dans sa langue d'origine, Might Is Right fait partie de ces textes alimentant tous les fantasmes depuis toujours. À commencer par l'identité de son auteur. Anton LaVey - l'exhumateur le plus fameux du texte à l'origine de sa mise en lumière après sa découverte en 1957 - y voit la plume de Jack London, d'autres l'attribuent à Arthur Desmond, un auteur et pamphlétaire anarchiste australien. Puis la nature du texte en lui-même, un concentré absolument amoral et outrancier, très marqué par le darwinisme social, exaltant la loi du plus fort et prônant l'individualisme et l'utilisation de la force comme fin morale en soi. Anton LaVey y puisera thématiques et approches philosophiques pour la rédaction de sa désormais célèbre Bible Satanique. Plus récemment, de nombreuses figures fondatrices de la scène néo folk et Black Metal feront aussi de ce pamphlet sulfureux leur livre de chevet. Léon Tolstoi y verra que « toutes lois, commandements, ou doctrines vous incitant à ne pas faire aux autres ce que vous ne voudriez pas que l'on vous fasse n'ont aucune légitimité, et ne peuvent être appliquées que par le bâton, le gibet ou l'épée. Un homme vraiment libre n'a aucune obligation de se plier à pareille injonction, qu'elle soit humaine ou divine. La désobéissance est le propre du héros. » Dans tous les cas, il convient de prendre avec un recul certain et de garder la tête froide à la lecture de ces pages, et d'y voir une exacerbation métaphorique et outrée d'une vision du monde anglo-saxonne, qui se rapproche, par certains aspects, des libertariens.



Auteur Ragnar Redbeard
Date de parution 17 octobre 2014
Prix 28 €
Nombre de pages 334
ISBN 9782357796201
Code CB100
© 2022 Camion Blanc - Réalisation & Hébergement  image entreprise de la réalisation de la page