L'éditeur qui véhicule le soufre !

LE SPIRITISME

Comment parler avec les morts

image du l'article

Par Christian Bouchet
20 avril 2016
Prix : 28 €

Extrait :

Le spiritisme est l’art de communiquer avec les esprits des personnes défuntes grâce à des techniques précises et éprouvées. Si la pratique est ancienne - on trouve les premiers témoignages d’évocation des âmes des morts dans La Bible - ce n’est qu’en 1847 que le spiritisme, comme nous le connaissons, apparut aux États-Unis. Mouvement informel et confus à ses débuts, il trouva son théoricien et codificateur dans la personne d’un Français, Allan Kardec. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, le spiritisme fut un phénomène de grande amplitude dont l’influence fut importante dans les milieux scientifiques, politiques et culturels. Si l’intérêt pour cette doctrine a été en décroissant par la suite, le spiritisme connaît cependant, depuis le dernier quart du XXe siècle, une embellie grâce au mouvement du Nouvel Âge qui lui a donné une nouvelle dénomination : le channeling. Dans cet ouvrage sur le spiritisme, l’auteur - qui a publié chez le même éditeur une biographie d’Allan Kardec - retrace l’histoire de ce courant, de ses différentes variantes et de leurs évolutions, sans oublier d’étudier sa théorie et sa pratique. Ouvrage neutre dans ses descriptions et ses analyses, Le spiritisme, comment parler avec les morts, rédigé par un spécialiste de l’étude des mouvements spirituels minoritaires, passionnera aussi bien les spirites et leurs amis, que les incrédules et les chercheurs.

SHAMBHALA, LE ROYAUME ROUGE

Magie et géopolitique au coeur de l’Asie

image du l'article

Par Andrei Znamenski
19 novembre 2015
Prix : 36 €

Extrait :

Dans les années 1920, dans un laboratoire secret, Gleb Boki – un bolchevique spécialiste de cryptographie, de codes secrets et de surveillance électronique – et son ami Alexandre Bartchenko, un écrivain occultiste de Saint-Pétersbourg, menèrent en commun des recherches sur la cabbale, le soufisme, le kalachakra, le chamanisme et d’autres traditions ésotérique, tout en préparant une expédition au Tibet afin de partir à la recherche de la ville légendaire de Shambhala. Dans les mêmes années, à New York, le peintre russe émigré Nicolas Roerich et son épouse Hélène, préparaient eux aussi une expédition dans le cœur même de l’Asie profonde, espérant voir se réaliser la prophétie de Shambhala, c’est-à-dire l’établissement d’un royaume spirituel qui serait un modèle à suivre pour l’humanité. Pour faire aboutir leur projet, ils caressaient l’idée d’apparier le bouddhisme tibétain et le communisme. Associer le marxisme à l'occultisme et au bouddhisme tibétain n'est pas chose habituelle et pourtant des contacts et des alliances improbables eurent lieu, Shambhala, le royaume rouge, premier ouvrage à traiter de ce sujet, rend compte d'une partie de ceux-ci en suivant les itinéraires croisés du dirigeant de la Guépéou Gleb Boki, de l'écrivain occultiste Alexandre Bartchenko, et des précurseurs du New Age Nicolas et Hélène Roerich.

LE RAPPORT COLUMBINE

Autopsie d'un carnage

image du l'article

Par Etat du Colorado
16 septembre 2015
Prix : 28 €

Extrait :

Le 20 Avril 1999, Eric Harris et Dylan Klebold, deux adolescents fascinés par l’ultra-violence et motivés par une soif de revanche insatiable, arpentent les couloirs de leur lycée armés jusqu’aux dents, et sèment l’horreur et le chaos pendant près d’une heure, laissant 12 morts et de nombreux blessés dans leur sillage. L’Amérique tremble devant ses enfants tueurs, accusant pêle-mêle l’influence des jeux vidéos, de la musique Metal et des sites internet incitant à la haine. Le Rapport Columbine a été commandité par le Gouverneur du Colorado, Bill Owens, afin d’apporter quelques réponses aux nombreux dysfonctionnements qui ont permis à Reb et Vodka, les parias du lycée Columbine, de se venger de leurs camarades de classe de la pire façon imaginable. Ce rapport officiel du gouvernement américain offre non seulement un aperçu très détaillé sur le cauchemar que les deux ados ont déclenché autour d’eux, mais aussi sur la façon dont ils se sont préparés à le faire, et sur ce qui aurait dû être fait pour les en empêcher. C’est un document unique, à la fois remise en question des pratiques d’intervention policières, et critique voilée de la culture du harcèlement en milieu scolaire, matrice implacable donnant naissance à des monstres de l’envergure de Dylan Klebold et Eric Harris. Amok !, un essai de Nicolas Castelaux sur les faits et gestes des tueurs de masse illustré par plusieurs cas plus ou moins célèbres, complète le Rapport par une interprétation très personnelle sur ce qui motive ces adolescents et ces hommes à ouvrir les portes de l’enfer à coups de fusils d’assaut et de pistolets-mitrailleurs...

LES MYSTIQUES DU SOLEIL

D'Akhenaton à Mao Tsé-Toung

image du l'article

Par Jean-Michel Angebert
20 mai 2015
Prix : 34 €

Extrait :

Qui sont les « Mystiques du Soleil » ? Sous ce nom se cache une chaîne d'instructeurs qui, au rythme des cycles de l'Histoire, envoie aux hommes des chefs spirituels et temporels avec, pour mission, de guider les peuples vers un avenir meilleur. Mais que se passe-t-il lorsque l'élu appelé par le Centre suprême, tenté par la volonté de puissance et le vertige d'orgueil, détourne les pouvoirs qu'il a reçus en vue d'accomplir sa mission, au profit de ses ambitions personnelles et tombe dans l'attraction luciférienne ? Le Soleil d'or des forces blanches serait-il confronté au Soleil noir de la contre-initiation dans un perpétuel combat entre le Centre suprême et ses contre-façons lucifériennes ? Depuis le pharaon maudit AKHENATON, adepte du monothéisme solaire jusqu'à HITLER, captivé par le Soleil noir de l'invisible THULÉ et, plus près de nous, MAO, le grand Timonier de l'Empire du Milieu adepte du Soleil rouge, il surgit dans le monde des hommes dominés par les forces occultes capables d'orienter le magnétisme des foules. Qu'il s'agisse encore de ZOROASTRE, fondateur de religion et conducteur de peuple ou d'ALEXANDRE LE GRAND, de l'empereur romain JULIEN, de FRÉDÉRIC II HOHENSTAUFEN ou de NAPOLÉON, ces géants de l'Histoire sont les maillons d'une chaîne invisible reliée au mythe solaire, symbole des énergies infinies du COSMOS. Implacable dans sa giration perpétuelle, la roue solaire des Brahmanes peut prendre la forme du SVASTIKA et orienter le destin de la Terre vers les cycles alternés de la vie et de la mort. Mais le sens de sa rotation détermine secrètement l'avenir de l'humanité.

CROISADE CONTRE LE GRAAL

Grandeur et chute des Albigeois

image du l'article

Par Otto Rahn
16 mars 2015
Prix : 30 €

Extrait :

Croisade contre le Graal est un livre qui mérite doublement d’être lu. Tout d’abord pour ce qu’il nous conte : la lutte acharnée de l’Église catholique contre l’hérésie cathare qui dura de 1209 à 1255 et qui ravagea le Languedoc et le comté de Toulouse. Ensuite, pour l’étrange personnalité de son auteur, Otto Rahn, dont on sait qu’il a inspiré à Steven Spielberg le personnage d’Indiana Jones. Rahn mena plusieurs expéditions en Ariège, où il pensait prouver la véracité historique de la légende du Parzifal de Wolfram von Eschenbach et ainsi trouver le Graal qu’il considérait être un symbole païen. Cet individu fut pour le moins hors du commun puisque ce spécialiste des Cathares, des troubadours et de la littérature romane du Moyen Âge fut aussi membre de la SS à partir de 1935, où, en tant qu’archéologue, il poursuivit ses recherches sur le Catharisme et le Graal. Incorporé à l’état-major de Himmler, il y rencontre Karl Wolff et entretient des relations avec le mystérieux Karl Maria Wiligut, surnommé le « Raspoutine de Himmler ». En 1939, il démissionne de l’organisation après que son homosexualité ait été dénoncée. Son destin s’achève le 13 mars 1939, sur le glacier de l’Empereur sauvage, en Autriche, où il est retrouvé mort de froid, à la manière de l’Endura cathare. Il y a là tous les éléments pour faire de Croisade contre le Graal un ouvrage sulfureux et maudit à ne pas mettre entre toutes les mains...

© 2016 Camion Blanc - Réalisation & Hébergement  image entreprise de la réalisation de la page